ACCUEIL


I.LA RADIOACTIVITÉ ???


II.LES PRINCIPAUX TYPES DE RADIOACTIVITÉ


a.La radioactivité alpha

b.La radioactivité bêta

c.La radioactivité gamma

d.Les effets de la radioactivité


III.L'UTILISATION DE LA RADIOACTIVITÉ


IV.HISTORIQUE


V.GLOSSAIRE


VI.LIENS FAVORIS

LA RADIOACTIVITÉ ???

La matière, c'est-à-dire l'eau, les gaz, les roches, les êtres vivants... est constituée de molécules qui sont des combinaisons d'atomes. Un atome est composé de 3 types de particules : les protons et les neutrons qui forment le noyau,(celui-ci est chargé positivement) et les électrons qui gravitent autour (ceux-ci sont chargés négativement ).
Protons et neutrons sont des particules extrêmement petites et sensiblement de même masse. Les électrons sont 2000 fois plus petits que les neutrons. Dans chaque atome, il y a autant d'électrons que de protons donc tout les atomes sont neutres du point de vu des charges électrique. Si on arrache un ou plusieurs électrons à un atome ou si on lui en rajoute, on obtient un corps chargé positivement ou négativement, suivant le cas. On l'appelle alors un ion, ses propriétés chimiques s'en trouvent modifiées.
Protons et neutrons sont eux même composés de particules plus petites encore : les quarks. Notons que le nombre de protons et d'électrons varie d'un atome à l'autre. C'est le noyau qui se transforme en émettant un rayonnement lorsque la radioactivité d'un atome se manifeste.

Le phénomène est difficile à observer : il a fallu attendre 1896 pour que soient décelés des rayonnements d'origine inconnue, émis par des sels d'uranium.

Certains noyaux atomiques instables sont la source de rayonnements, désignés par les trois premières lettres de l'alphabet grec : alpha (a) , bêta (b) et gamma (g). Ces rayonnements sont des particules émises par des noyaux avec une grande énergie. Elles ont été identifiées respectivement à des noyaux d'hélium (rayonnement a), à des électrons ou positons (rayonnement b) et à des photons de grande énergie (rayonnement g).
Les rayonnements (a) et (b) sont déviés par des champs électriques et magnétiques, contrairement aux rayonnements (g).

La découverte, presque par hasard, de la radioactivité par Henri Becquerel en 1896 a entraîné une révolution dans la connaissance de la nature de la matière. Il constata que des composés de l'élément uranium pouvaient noircir une plaque photographique, bien qu'ils soient séparés de celle-ci par du verre ou du papier noir. Il remarqua également que les rayons qui produisent ce noircissement sont capables de décharger un électroscope, indiquant ainsi que ces rayons possèdent une charge électrique.
Mais la radioactivité existe depuis l'origine des temps et l'Homme a toujours vécu dans une ambiance radioactive. On dénombre sur Terre 51 atomes radioactifs naturels. A ceux-ci, il faut ajouter plus de 1500 atomes radioactifs artificiels créés depuis 60 ans dans les laboratoires, les accélérateurs de particules et les réacteurs nucléaires.

Henri Becquerel

En 100 ans seulement, la découverte de la radioactivité a révolutionné la connaissance de l'Univers depuis l'infiniment petit jusqu'à l'infiniment grand.

Si l'Homme exploite ce phénomène dans de nombreuses applications médicales ou industrielles, il doit aussi s'en protéger car elle présente des dangers : les rayonnements peuvent traverser la matière vivante et perturber les cellules en coupant des brins d'ADN provoquant de graves lésions irréversibles sur l'organisme voir fatales (anémies, cancers...) ou bénéfiques (traitement des cancers, diagnostics). Les normes d'utilisation des corps radioactifs sont draconiennes et la plupart des pays se sont dotés d'un système de surveillance.

Retour en haut de page